lundi 3 mai 2010

La convergence conversation/média avec Twitter

Une des nouvelles de la semaine est le lancement d'un espace "Media" de twitter. Le but pour l'entreprise de micro-blogging est de donner des outils d'analyses pertinents pour les Shows télévisés et les émissions télévisuelles en général.

Le site donne en exemple une opération faite en partenariat avec Oxygen, une société de production de séries. Sur la série "Bad Girls Club", qui rassemble plus de deux millions de téléspectateurs en termes d'audience par épisode, Oxygen a expérimenté un programme appelé "Social Viewing Party" en exploitant les données relatives aux commentaires sur la série récoltés dans les conversations sur twitter notamment.

Ces données exploitées permettent une nouvelle approche de l'audimat grâce à une répartition géographique et temporaire de la conversation. C'est aussi un moyen très efficace de cibler les nouveaux comportements de consommation des médias traditionnels, de "mapping" des principaux relais d'influence pour le show et surtout des attentes en termes d'"entertainment". Ainsi le show peut comprendre en temps réel l'évolution des attentes et y répondre au prochain épisode ce qui implique un niveau d'interactivité et de réaction très important. Pour les sociétés de production cela ce traduit par un ciblage très précis des prospects potentiellement intéressés par ce genre de comédies mais aussi à une qualification de cette cible à faire valoir auprès des annonceurs.

La limite de ce modèle est que les Shows Télévisés vont clairement se battre pour atteindre les prospects les plus intéressants et les plus influents sur les réseaux sociaux pour atteindre une rentabilité élevée. Cette limite est posée par le besoin de diversité car avec une telle réactivité aux nouveaux besoins, la ligne éditoriale n'existe presque plus,et le caractère culturel de la télévision en prend à nouveau "un coup". Encore une fois la diversité culturelle de la télévision va laisser la place à l'optimisation du ciblage des téléspectateurs, cette dernière étant un facteur clé de succès de la configuration actuelle du marché. Quel rôle et quel degré d'intervention pour l'État dans l'univers des "mass médias" et conséquemment dans le contrôle de l'exportation de la culture d'un pays via des TV Shows ? Une question à poser aux dirigeants des grandes puissances culturelles de ce monde.

En savoir plus :
Hugo Amsellem

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire