mardi 19 octobre 2010

Focus sur l’Intelligence économique et les actualités des salons au Brésil

L’attente des résultats du second tour des élections présidentielle brésilienne nous donne l’occasion de faire un état des lieux de l’intelligence économique de cet acteur de poids sur la scène internationale. Comme pour marquer un peu plus une position économiquement et culturellement forte, c’est le Brésil qui accueille pour la seconde fois le SCIP (Strategics & Competitive Intelligence Professionals) d’Amérique Latine, les 5 et 7 octobre 2010 à Rio de Janeiro.

Il y a presque une année déjà, Frédéric Donier, Membre du Directoire de la CCI France-Brésil et Coordinateur de la Commission intelligence stratégique, nous présentait la situation de l’intelligence économique au Brésil.

Après avoir démontré la vitalité du marché brésilien et des entreprises qui y évoluent, Frédéric Donier dresse un historique de l’IE brésilienne depuis la fin des années 90, où l’ouverture du marché des importations a propulsé le Brésil sur un terrain beaucoup plus compétitif.
Plus concrètement, l’intelligence économique prend ses marques sur le sol brésilien en 1997, avec la création d’un accord de coopération entre l’Université d’Aix Marseille III et l’INT/IBICT/UFRJ, avec le premier Cours de Spécialisation en Intelligence Compétitive (CEIC).
L’année 2000 voit le lancement de l’ABRAIC, l’Association Brésilienne des Analystes d’Intelligence Compétitive, pour aboutir en 2009 à une entrée au board mondial du SCIP.
Toutefois, même si la dissémination de cette discipline se fait croissante dans les universités du pays, l’IE ne constitue pas encore une politique d’Etat.

Mais Frédéric Donier propose un vision plutôt optimiste quant à cette situation. En s’appuyant sur les études de Views Wire Publication, il montre que le Brésil propose un cadre particulièrement disposé à compenser un retard en matière d’IE et même à le dépasser en s’alignant sur les grandes puissances actuelles. Ses atouts ? Un pays naturellement cosmopolite, un cadre agile dans le traitement des questions financières et sociales, charismatique et visionnaire, spontané et dynamique.

Il est difficile de savoir si cet état d’esprit se retrouve stricto sensu dans les différents services en entreprises et cabinets d’IE, mais en tout cas une communauté de professionnels et d’universitaires contribuent à la création de nombreux évènements liés à l’IE ou au KM brésilien. Comme par exemple prochainement la Sociedade Brasileira de Gestão do Conhecimento qui organise un cycle de conférences-ateliers le 3 et 5 novembre 2010, ou encore les colloques organisés par le CenDoTec, une coopération qui a pour but de renforcer l’entente et les échanges universitaires, scientifiques et technologiques entre le Brésil et la France.

Chloé Martin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire