lundi 15 novembre 2010

Google augmente ses dépenses en Lobbying pour faire face à de nouvelles problématiques sensibles

Alors que Google fait face à de plus en plus critique sur les pratiques concernant la vie privée par les gouvernements partout dans le monde et fait face à un éventuel blocage de l'acquisition de AdMob par la FTC, le géant de la technologie tente désormais de développer ses efforts de lobbying. C'est sans surprise que Google annonce l'augmentation des dépenses de lobbying et, selon un communiqué publié aujourd'hui, que les dépenses de lobbying au premier trimestre ont augmenté de pas moins de 57 pour cent sur l'année précédente, avec des versements de 1,38 million de dollars pour influencer les législateurs et les régulateurs, selon certains dossiers publiques déposés.
Les formulaires de déclaration de lobbying auprès de l'Office du Sénat de la fonction publique montrent que Google a dépensé 880.000 $ au premier trimestre de 2009. Les frais de lobbying pour l'ensemble de 2009 ont totalisé 4,03 millions de dollars. Au premier trimestre 2010, les dépenses ont augmenté de 23 pour cent par rapport à la somme de $1,120,000 dépensé par le géant de l'Internet lors du quatrième trimestre de 2009.
La Google Lobbying Disclosure comprend à la fois les dépenses que Google a passé lui-même et les sommes versées à des entreprises extérieures pour faire pression en son nom. Les montants reçus par des cabinets de lobbying vont être révélés puisque ces derniers produiront leurs rapports individuels.
Vraisemblablement, Google fait face à un défi avec l'investissement de 750 millions de dollars dans l'acquisition de AdMob. Il est évident que le géant de la recherche aloue des ressources considérable dans le lobbying pour influencer les législateurs et approuver l'acquisition. Dans le rapport public, l'une des activités de lobbying Google décrite est à la «réglementation de la publicité en ligne, les questions de la vie privée et la concurrence autour de la publicité en ligne» et «L'ouverture et la concurrence sur le marché des services en ligne."
D'autres problématiques se présentent pour Google et concernent les questions de confidentialité des consommateurs, la cybersécurité, les problématiques relatives au "cloud comptine", l'information sur la santé et la vie privée, les politiques d'énergie renouvelable, la censure, la réforme fiscale, le cloud computing pour les petites entreprises et l'accès Internet ouvert. Google a également consacré des ressources considérables en lobbying sur les questions de liberté d'expression liées à la décision première de Google de cesser ses opérations en Chine.
Sources :
Hugo Amsellem

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire