lundi 25 juin 2012

Management des Connaissances : lorsque l’entreprise se lie à l’école

Dans un univers de plus en plus compétitif, la guerre des talents fait rage entre les entreprises, chacune voulant dénicher la perle rare, l’intégrer et la former. Garder l’avantage, innover toujours plus nécessite d’avoir dans ses équipes des "jeunes têtes bien faites", mais comment les trouver ?

L’entreprise ne se contente plus de former les jeunes recrues via des méthodes de tutoring, d’écoles internes, de formations, elle rencontre les jeunes étudiants sur les bancs de l’école.
Le 21e siècle est marqué par la rencontre entre les entreprises et les écoles/ universités de l’enseignement supérieur. Les écoles se présentent comme des ponts légitimes vers le monde du travail et les entreprises comme des relais via les périodes toujours plus longues de stage et d’alternance. Les deux parties avaient tout intérêt à travailler ensemble, l’une pour assurer l’employabilité de ses étudiants et l’autre comme méthode pertinente de sourcing et de communication employeur.

Ainsi chacune gagne à ce partenariat qui peut prendre plusieurs formes : du forum de rencontre aux co-branding de Master en passant par les jurys de sélection.
Chacun élabore sa stratégie et noue des relations choisies. Mêmes les universités s'investissent avec l'apparition d'intranets pour la diffusion d'offres et d'interlocuteurs dédiés à la "Relation Entreprise".

L’exemple le plus connu est le partenariat crée en 1991 entre l’immense LVMH et l'école de commerce ESSEC afin de former les futurs managers de l’univers du luxe. Ce Msc propose un savant mélange de théorie, mises en situation et visites de sites… les étudiants profitent ainsi d’une vision « inside » et opérationnelle du secteur du luxe et de ses exigences.
Cette démarche implique les managers de LVMH qui accueillent forment et partagent leur savoir avec les jeunes talents. Mais LVMH jouit surtout de l’immense privilège de sélectionner et former en amont ses futurs managers. Ce format de « co branding » est un engagement mutuel : l’école fournit une formation de qualité, débouchant sur des emplois et l’entreprise peut dénicher des nouveaux talents et les former avant de les intégrer tout en communiquant de façon positive et attractive sur sa "Marque Employeur". Ce n’est pas par hasard si LVMH apparaît aujourd’hui comme l’un des employeurs les plus attractifs pour les étudiants d’école de commerce et d’universités françaises.

SKEMA est tout aussi innovant avec la création en juin 2010 d'une chaire "Microsoft" extrêmement riche, avec un pan "enseignement et recherche" dont la portée est essentiellement pédagogique, mais aussi un soutien technologique aux initiatives entrepreneuriales et enfin des opportunités de carrières.

Il apparait clairement que ce type de "mariage" n'est possible que si l'entreprise et l'école partagent les mêmes valeur et une même stratégie de partenariat. Les RH ont compris la place primordiale de l’enseignement supérieur et l’utilité de se lier aux écoles afin d’anticiper des recrutements et de ne pas subir les flots de talents mais de les gérer. Nous pouvons aisément parler de Knowledge Management lorsqu’une entreprise invite ses experts à intervenir auprès des étudiants à partager leurs connaissances, les faisant ambassadeur et dénicheur de talents.

L’apprentissage, douce alliance de théorique et de pratique occupe désormais les esprits des entreprises, pour le plus grand plaisir des étudiants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire