jeudi 20 septembre 2012

Les Ecoles de formation internes : plus qu’un outil de knowledge management


Les écoles de formation internes, académies ou universités d’entreprise fleurissent en France, comme le montre par exemple l'article de Jean-Claude Lewandowski, "Le boom des universités d'entreprise", paru dans les Echos en mai 2011. Véritable prolongement de l’école elles prennent une ampleur de plus en plus importante dans les organisations et se révèlent être un véritable outil de transmission mais aussi de cohésion.

Les écoles internes présentent trois facettes distinctes :

1/ Pallier aux difficultés de recrutement
Les métiers dits « pénuriques » manquent de formations ciblées et concrètes, les RH des grandes entreprises créent alors des formations internes où les experts deviennent professeurs et les jeunes collaborateurs élèves. Les connaissances manuelles, les nouveaux métiers, les professions spécifiques à une entreprise se voient identifier, formaliser et ainsi pérenniser.
L’entreprise cible ses besoins en terme de profils et d’expertise et oriente sa stratégie de formation afin d’anticiper les difficultés de recrutement et les pénuries de profils. La transmission de savoir n'est qu'un moyen pour aider au recrutement.

2/ Professionnaliser les équipes
Contrairement aux idées reçues, on ne devient pas « savant » une fois que l’on intègre une entreprise. L’apprentissage se fait tout au long de sa carrière, le diplôme n’est plus synonyme de sagesse mais la porte d’entrée à d’autres enseignements, plus experts et ciblés. On apprend un métier à chaque changement de poste, à chaque arrivée dans une nouvelle organisation.
Par exemple, Kiabi
a mis en place des écoles internes autour des métiers du retail (management, coordination de vente, direction de magasins, acheteurs...) afin de donner à ses 7200 collaborateurs un savoir commun et fondé. Marianne Maton, directrice de l'Institut de « Formation et Développement » (IFD) de Kiabi explique : "Notre groupe est toujours dans une phase de développement important. Nous allons recruter 1 500 personnes en 2009, dont 350 cadres, ceci afin d’accompagner l'ouverture de 140 nouveaux magasins dans les trois ans. Nous avons donc beaucoup de personnel à former en même temps" (source : "Kiabi mise sur ses écoles internes de formation" par Yves Rivoal sur formaguide.com).

3/ Renforcer la culture d’entreprise et la fierté d’appartenance
Les écoles internes, lieu de passage et d’enseignement des collaborateurs sont un merveilleux vecteur de cohésion. C’est un lieu rêvé pour insuffler les valeurs, l’histoire et l’esprit d’une entreprise. Sephora a bien compris cela avec le lancement de la Sephora University dont la « vocation est de faire de chaque collaborateur un véritable ambassadeur de la marque » selon Sandrine Bécaud, Directrice de la Formation Europe (source "Des écoles internes pour apprendre la culture maison" par Christine Riste sur lsa-conso.fr). Le fait de donner un nom à l’école la différencie de l’organisation, la rend neutre et lieu d’apprentissage et de reconnaissance. Les collaborateurs ressentent l'investissement de l'entreprise en eux et sont ainsi réceptif aux messages véhiculés.

Ainsi, le management des connaissances à l’origine de la création des écoles internes se révèle être plus riche qu’il n’y paraît. En effet ces écoles internes vont plus loin que la simple transmission de savoir, elle garantit la compétitivité de l’organisation avec des collaborateurs formés et instruits et des pertes de connaissances limitées. Les experts retraités peuvent aussi devenir enseignants à temps partiel avec des contrats de "cumul emploi retraite". Mais c’est aussi un merveilleux moyen de rassembler  et de partager plus qu’un savoir métier mais une culture d’entreprise, une fierté d’appartenance et ainsi un bien être au travail.

Sources


  • Blog LSA "Des écoles internes pour apprendre la culture d'entreprise"
  • Article de Jean-Claude Lewandowski dans
  • les Echos (mai 2011) "Le boom des universités d'entreprise"
  • Blog d'Eric Blot Universités et académies d'entreprise
  • MQ

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire